En montagne, « ni bulle, ni surchauffe en 2019 »

Texte : Patricia Parquet

BONNE NOUVELLE. Le marché de la montagne ne connaît pas de déprime et enregistre une stabilité des prix. « Il n’y a ni bulle ni surchauffe. Il existe une grande diversité d’évolution et de niveaux de prix », explique Me Nicolas Bouvier, notaire à Aime-La-Plagne.

LES PÉPITES. En montagne, les prix peuvent toujours atteindre des sommets. Voici quelques prix vertigineux relevés par les notaires en 2019. À Méribel-Les Allues, un appartement de 96 m2 s’est vendu 2,7 millions d’euros soit 28 000 €/m2. Trois fois plus qu’à Paris !

Dans cette même station, un appartement de 200 m2 a été acquis à 4 millions d’euros soit 20 000 €/m2. À Chamonix, une maison de 330 m2 s’est vendue 2,4 millions d’euros.

CES CHIFFRES RESTENT ANECDOTIQUES. Il ne faut pas oublier qu’en montagne, ce qui se vend le plus, ce sont des petits appartements anciens, de la taille d’un studio faisant moins de 30 m2.

LE GRAND ÉCART. Les prix du mètre carré médian dans l’ancien varient de 9 750 € à Val d’Isère au prix le plus bas en Maurienne à Villarembert-Le Corbier avec 1 550 €. Et entre les deux, il existe tous les prix.

ATYPIQUE. Dans les stations de ski, le marché immobilier dans l’ancien est complètement atypique dans son évolution en matière de prix et au sein d’un même secteur géographique. Les plus fortes chutes de prix sont enregistrées à Pralognan-la-Vanoise, Valmeinier, Valmorel et dans les Alpes du Léman.

À l’inverse, les plus fortes hausses de prix sont relevées à Tignes, Méribel, les Belleville, les Contamines-Montjoie, Avoriaz et Sainte-Foy-Tarentaise.

TOP 6. Voici le classement des stations où le prix de l’immobilier atteint les plus hauts sommets. Val d’Isère en tête avec le prix du mètre carré médian à 9 750 €, suivie de Méribel avec 8 250 € (+ 14 %), Chamonix avec 6 990 € (+ 7,7 %), Courchevel avec 6 960 €, Megève avec 6 810 €, et enfin La Clusaz avec 6 790 € (+ 5 %).

Ces stations en tête du classement immobilier tirent l’ensemble du marché vers le haut. (Prix relevés dans l’ancien).

MARCHÉ DU NEUF TYPÉ LUXE. Les prix dans les appartements neufs sont plus homogènes que dans l’ancien et varient globalement entre 5 000 et 6 000 €/m2 médian, à l’exception des Trois Vallées où ce prix atteint jusqu’à 15 650 €. 40 % des biens vendus dans les Trois Vallées sont des 5 pièces et plus (vendus autour de 1 674 500 € pour 112 m2).

Partout ailleurs, les trois pièces correspondent aux biens les plus vendus. La clientèle recherche des appartements de plus en plus grands. Et en montagne, contrairement à la plaine, plus l’appartement est grand et plus le prix du mètre carré est élevé. « Le luxe en montagne correspond au marché du neuf. La clientèle est de plus en plus exigeante.

Le marché du neuf a repris des couleurs depuis deux ans », souligne Me Nicolas Bouvier d’Aime-La-Plagne.

À PROPOS DES CHIFFRES

Sources : Notaires de France, BDD Perval.

Période d’étude : Du 1er décembre 2018 au 30 novembre 2019.

Tous les prix mentionnés correspondent aux prix de vente hors droits, hors commissions, hors frais et hors mobilier. Les prix donnés sont des prix médians. À ne pas confondre avec les prix moyens.

Pour ne pas fausser les calculs, les notaires n’enregistrent pas les prix les plus élevés et les moins élevés.