IMMOBILIER DE MONTAGNE : UN MARCHÉ À PART

CHALETS, MAISONS, APPARTEMENTS, RÉSIDENCES DE TOURISME… LE MARCHÉ IMMOBILIER DES STATIONS DE MONTAGNE EST UN SECTEUR EN PLEIN ESSOR QUI, EN 2017, A PRIS UN GRAND BOL D’AIR ET DE BELLES COULEURS FAISANT DE LUI UN MARCHÉ À PART.

LA PREUVE PAR 6.

— par Gaëlle Martina

1/ L’immobilier de montagne, un marché en plein essor

Sur un marché de la résidence secondaire sinistré, les stations de sports d’hiver font de la résistance. Le micromarché de l’immobilier de montagne met en lumière sa spécificité et sa relative résilience. Après quelques années difficiles, l’immobilier d’altitude retrouve des couleurs avec un volume des ventes en progression de plus de 8 % en 2017 dans les deux Savoie (Savoie et Haute-Savoie).

« Animé par des biens essentiellement habités à titre de résidence secondaire, ce marché immobilier des stations de sports d’hiver à a la particularité d’être plus résistant à la baisse qu’un marché traditionnel. Il y a peu de propriétaires contraints de vendre vite, comme cela existe en résidence principale », commente Jean-Jacques Botta.

2/ Tourisme : une fréquentation record

À enneigement record, réservations records ! La fréquentation est au rendez-vous en montagne et sur les pistes. Pour l’ensemble des stations, on observe pour les vacances d’hiver un taux d’occupation supérieur de 2,1 points par rapport à l’an dernier. Dans les Alpes du Nord, le taux d’occupation a même atteint 94 % en période de vacances scolaires.

3/ Une véritable rareté du foncier en montagne

On doit cette rareté du foncier à à la fois à la géographie spécifique des territoires de montagne, à l’environnement donc, mais aussi à la gestion : le lancement de programmes neufs est limité et les prix se maintiennent à des niveaux élevés dans les stations de Tarentaise par exemple.

4/ Fiscalité de l’immobilier de montagne : un régime avantageux

Investir à la montagne permet d’allier investissement immobilier et jouissance du bien. Dans un contexte de marché attractif, plus de 60% des appartements et chalets dans les stations sont loués par leur propriétaire. En louant un bien meublé, ils peuvent profiter d’un régime fiscal avantageux, celui de loueur en meublé non professionnel (LMNP). Sont déduits des recettes locatives l’ensemble des frais et les amortissements du bien et du mobilier.

5/ Investir en montagne : la rentabilité au rendez-vous

Acheter un logement neuf à la montagne peut se faire sous diverses formes et pour différents buts. On peut acheter un bien neuf pour l’occuper comme résidence secondaire, on peut acheter pour louer uniquement et privilégier la rentabilité financière ou l’on peut allier occupation et location pour mieux rentabiliser cet investissement mixte.

6/ Des taux de crédits immobiliers au plus bas

Se ruer sur l’opportunité avant qu’elle ne disparaisse. Voilà l’idée maitresse, l’obsession qui semble animer nombre de particuliers en quête d’un crédit bon marché. La hausse des taux d’intérêts reste globalement très modérée et les taux d’intérêts toujours avantageux. Et bonne nouvelle, cette tendance se confirme en 2019.

Retrouvez le SIM sur les réseaux sociaux